Mot-clé - proposition

Fil des billets - Fil des commentaires

14 mar. 2011

De la gestion de la mémoire

Et bien, il était temps ! Après plus d'un mois sans nouvelle, ce blog commençait à se dessécher, et sa peau parcheminée commençait même à craquer. A ma décharge, je dois dire que je prépare un volumineux, très volumineux scénario pour Dungeons & Dragons 4 qui devrait paraître dans un numéro ultérieur du webzine Petit Dragon, et que cette activité est tout aussi chronophage que mes activités sur ce blog (ce qui pose un problème puisque les journées n'ont que 24h). Mais je vais tenter de publier un autre article d'ici la fin du mois (et si j'en ai le temps, je tenterais d'être plus régulier à l'avenir).

Maintenant que tout est en ordre, attaquons le sujet du jour, et parlons justement de ces gestionnaires de mémoire. Je ne vais pas ici vous livrer le code d'un gestionnaire de mémoire ; inutile de me poser des questions sur les algorithmes à utiliser ; tout ceci est un problème d'implémentation, alors que pour une fois (étrange, me direz vous) c'est le coté fonctionnel et la vision architecturale qui m'intéresse. Incroyable, non ?

Lire la suite...

11 août 2010

Proposition de mise à jour du standard UML

Bien évidemment, une telle proposition est principalement destinée à mes lecteurs, car il et peu probable qu'un membre du comité de normalisation passe par là et se l'approprie (sait-on jamais).

UML est un bon langage de modélisation. Il a toutefois un défaut : l'approche purement objet qu'il utilise rends complexe la modélisation de code dans des langages autres que Java ou C#. On peut modéliser une partie d'un projet écrit en C++, mais il est impossible d'en modéliser la totalité. Cette limitation vient du fait que UML ne permet pas de modéliser une fonction qui n'est pas attachée à une classe. Hors une telle fonction peut avoir une importance capitale dans la conception - la librairie <algorithm> du C++ ne serait que modérément utile si elle n'était pas composée que de fonctions libres ; en fait on peut argumenter que toute autre approche aurait été une erreur de conception.

Cette proposition élimine cette limitation.

Lire la suite...