09 mar. 2013

Linux : suivi du kernel 3.9

La fenêtre de fusion (oh, que c'est barbare en Français) pour la version 3.9 de Linux est maintenant fermée. Cette fermeture indique que, sauf cas exceptionnel, aucune nouvelle fonctionnalité ne sera ajoutée dans le noyau Linux - seuls des corrections de bug seront maintenant acceptées. De fait, on peut dès maintenant tracer le contour de la future version.

Bien entendu, ce n'est ici qu'un aperçu - biaisé qui plus est. Vous y trouverez principalement des informations sur les sujets qui sont d'importance pour moi.

Coté ARM

Encore une fois, ce kernel contient de nombreuses modifications concernant les architectures ARM. D'une part, le travail de redesign de l'architecture avance à grand pas (pour ceux qui l'ont oublié, le but de ce redesign est au final de ne proposer qu'un seul binaire pour tous les processeurs ARM. Ce n'est à l'heure actuelle pas encore tout à fait le cas, même si il est déjà possible d'avoir le support de plusieurs SoCs dans le même kernel). D'autre part, de plus en plus de constructeurs poussent pour que leurs plateformes soient complètement reconnues par le kernel upstream.

Support des plateformes de développement Armada XP

Ce SoC Marvell est un processeur ARM orienté réseau. Il cible principalement les serveurs d'application, le cloud et (dans une moindre mesure) les serveurs NAS. Dans sa déclinaison la plus puissante, il propose 4 coeurs cadencés à 1,6 Ghz, 4 ports 1000-BaseT full duplex, et de nombreuses options pour le lien avec le stockage (SATA, PCI-e...). On le retrouve dans les serveurs Cloud récemment déployés par le géant chinois Baidu.

Virtualisation

Les coeurs ARM Cortex-A15 proposent un jeu d'instruction qui cible spécifiquement la virtualisation. Linux 3.9 implémente (via l'hyperviseur KVM) ce jeu d'instruction pour offrir cette fonctionnalité sur l'architecture ARM. Concrètement, ça signifie que les serveurs Cloud (grands adeptes de la virtualisation) peuvent maintenant se passer de processeurs Intel gourmands. On devrait voir sous peu se développer une offre de serveurs d'application accessible pour entreprise.

Le futur kernel 3.9 intègre aussi une plateforme "dummy ARM", qui sert de pseudo-plateforme minimale pour la virtualisation.

Driver DRM

Le driver DRM OMAP est sorti de staging pour intégrer le kernel standard. L'interface vers ce driver est donc considérée comme stable et son code est jugé satisfaisant en termes de fonctionnalités et de qualité. C'est une bonne nouvelle pour les propriétaires de Pandaboard.

Coté Exynos, il y a eu un bon nombre de correction de bugs et d'ajout de fonctionnalités (par exemple, la découverte automatique des résolutions HDMI - en lieu et place de configurations forcées, ce qui manque de souplesse).

Autres points intéressants

Pour finir, une liste de points intéressants concernant différents sujets.

Coté réseau

Il y a plusieurs avancées importantes coté réseau :

  • Le support des namespace réseau a été étendu à NFS. Il est maintenant possible de créer des serveurs NFS contenus dans un namespace réseau.
  • Netpoll support maintenant IPv6 (netpoll est utilisé notamment pour implémenter les consoles réseau)
  • un certain nombre de vieux drivers réseau ont été supprimés du kernel (ce sont pour la plupart des drivers de cartes 10-BaseT obsolètes datant des années 80).
  • Le support de 802.1ak (Multiple VLAN Registration Protocol, MVRP) a été ajouté dans le kernel. Ce support permet l'autoconfiguration des VLAN sur un switch compatible.
  • l'option socket SO_REUSEPORT a été intégré en TCP et UDP. Elle permet à plusieurs socket en écoute de se binder au même port.

En vrac

  • Les drivers Nouveau et Radeon ont encore une fois bien progressé.
  • Le système de fichier brtfs propose maintenant le support RAID5 et RAID6.
  • Les headers du kernel continuent d'être "désintégrés" (c'est à dire coupés en deux parties distinctes : une partie kernel et une partie user). Les headers "user" sont maintenant disponibles dans un répertoire uapi.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet