27 fév. 2013

Migration vers Gandi

Pendant des années (depuis 2004 en fait, date de la création de mon premier site web personnel), j'ai été satisfait des services proposés par mon hébergeur actuel, online.net. Mais depuis quelques mois, les problèmes se multiplient - et ça commence à m'agacer.

J'ai donc décidé de changé d'hébergeur.

Update : c'est à partir de demain que ça se gâte. La procédure de changement de registrar commence officiellement demain. Normalement, les zones DNS devraient rester les même, mais il est quand même possible que ça ne se passe pas comme prévu. Au final, pour cette première étape, rien ne devrait changer (le site sera toujours aussi lent, désolé) mais il n'est pas impossible que tout casse d'un coup... Au cas où, je contacterai qui de droit pour réparer les erreurs qui pourraient s'être produites.

Update 2 : la migration du nom de domaine est terminée, et s'est bien passée. Le site web continue d'être accessible !

Le service d'online.net est passé d'agréable à très agaçant (je tiens à dire que je parle ici de l'hébergement mutualisé, pas d'un serveur dédié ou de housing). Il y a quelques années, le service était stable, rapide et peu cher. Aujourd'hui, force m'est de constater que la qualité de service s'est dégradé :

  • erreurs 500 à répétition : online.net m'assure que c'est parce que les scripts PHP utilisés sont trop lent. Ce avec quoi j'aurais tendance à être d'accord (dotclear n'est pas nécessairement un modèle de rapidité), mais jamais je n'ai vu un script dotclear prendre plus de quelques dizaines de millisecondes à s'exécuter sur d'autres serveurs. Sur online.net, une requête GET sur 5 se solde par un temps de génération de page supérieur à 10 secondes. C'est trop long. En cas de charge du serveur, on passe à 20, 30 secondes - et on finit par dépasser la limite de temps d'exécution imposée par online.net, ce qui provoque les erreurs 500 à répétition. J'en sui venu à éditer la plupart de mes billets dans un éditeur à part.
  • hébergement mutualisé = risque supplémentaires : il y a quelques années, la plateforme sur laquelle mon blog était hébergé a été victime d'attaques DDoS. Le résultat : pendant un temps non négligeable (2 à 3 jours si ma mémoire est bonne, mais je peux me tromper), le service sur cette plateforme a été très fortement perturbé. Il a même été coupé sur certaines périodes. C'est un des risques de l'hébergement mutualisé : vous n'êtes pas seul à utiliser un serveur ; de fait, vous subissez les problèmes techniques et éthiques des autres utilisateurs.

Si on rajoute à ça une offre en évolution constante dans laquelle il est difficile de s'y retrouver (pendant un temps, je ne savais même plus à quelle espace disque j'avais droit...), je commence à en avoir vraiment marre.

Bref - j'ai décidé de changer d'hébergeur.

Et la procédure va se faire en deux temps :

  • dans un premier temps, je change de registrar pour le nom de domaine. Le changement va m’amener chez Gandi même si les enregistrements DNS vont encore pointer au même endroit pendant un temps. Le choix de Gandi s'est fait assez naturellement :
    • je sais d'expérience que c'est un très bon hébergeur
    • il propose en outre des services qui ne sont pas proposés par online.net (par exemple, la possibilité d'avoir un site hébergé en https)
    • ce n'est pas un hébergement mutualisé au sens strict. Le site web tourne dans une instance de machine virtuelle (si j'ai bien tout compris). Du coup, si un site sur le même serveur se fait attaquer, il suffit de le déplacer sur un autre serveur (migration de machines virtuelles ; on peut faire ça sans interruption de service) et hop, le problème est réglé pour les autres.
    • le premier prix (2€ HT/mois avec un nom de domaine acheté chez Gandi) est un peu plus cher que chez online.net, mais la plateforme est beaucoup, beaucoup plus flexible.
  • puisque je paie l'hébergement chez online.net jusqu'à juillet, rien ne presse réellement sur ce point là. La migration du blog va donc se faire progressivement, de manière cachée, dans les semaines à venir (je ne vais pas attendre Juillet). Lorsque tout sera opérationnel, je vais tous simplement changer les enregistrements DNS. En bonus, et si j'estime que la tâche sera mieux faite par quelqu'un d'autre, Gandi propose un service de migration pour une somme relativement modique (50€).

Bien évidemment, dans l'idéal tout devrait bien se passer. Dans la pratique, je prévoie quelques petites interruptions de service dans les semaines qui viennent (rien d'irréparable toutefois).

Si vous avez des problèmes pour aller sur le site web, prenez votre mal en patience : tout reviendra, à l'identique, avec les mêmes URL.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet