05 fév. 2013

XNA, c'est fini

small_xna_logo.png

Promit Roy, via son blog, nous délivre une information importante : XNA, en tant que technologie, va être arrêtée. Ce qui n'est pas vraiment une surprise, étant donné que XNA n'a pas évolué depuis près de deux ans - et ce, malgré la sortie de Windows Phone 8 et de Windows 8.

Concrètement, ça veut dire aussi qu'il n'y aura pas de passerelle spécifique pour que les développeurs indépendants proposent leurs jeux sur la prochaine XBox - à moins d'un incroyable retournement qui verrait Microsoft mettre à disposition de tous un SDK XBox ou une version allégée de celui-ci - mais j'en doute fortement. L'email à l'origine de cette annonce précise aussi que DirectX is no longer evolving as a technology (DirectX n'évolue plus en tant que technologie), ce qui ne signifie pas que DirectX sera lui aussi retiré du catalogue de Microsoft, mais que DirectX est maintenant intégré à la plateforme Windows et n'est plus une technologie indépendante (c'est une annonce qui entérine ce que chacun a pu voir ces dernières années : Microsoft ne sort une nouvelle version de DirectX que pour les nouvelles versions de Windows).

J'avais pensé, il fut un temps, relancer une série d'articles sur XNA - ou du moins, une mise à jour des articles existants. Finalement, ça ne sera pas le cas - l'intérêt de la manœuvre étant devenu très, très limité. L'intérêt d'étudier DirectX (et notamment ses déclinaisons récentes) est lui nettement plus fort - même si cette plateforme a perdu en partie de son ubiquité (il s'est vendu 122 millions de terminaux Android et 23 millions de terminaux iOS sur le troisième trimestre de l'année 2012, pour 87 millions de PC + 4 millions de terminaux mobiles sous Windows sur la même période ; a ce rythme, le nombre d'équipements Android devrait dépasser le nombre d'équipements Windows dans les prochaines années[1]).

L'avenir nous dira dans quelle direction le vent soufflera. OpenGL et ses déclinaisons (notamment OpenGL ES) sont très bien positionnés, et restent disponibles sur les PC - que ce soit sous Windows, Linux ou Mac OS X. En considérant l'arrivée prochaine de plusieurs plateformes orientées vers le gaming (Steam Box, OUYA...), il y a peut-être un coup à jouer pour les développeurs indépendants qui souhaitent s'investir dans cette technologie.

Note

[1] A titre indicatif, plus de 30% des lecteurs de ce blog n'utilisent pas Windows.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet